//
vous lisez...
LIVRES

Parlez-vous Spanglish?


ED MORALES

ED MORALES

Parlez-vous Spanglish? Un mélange savant d’anglais et d’espagnol très caractéristique des latinos vivant dans un milieu anglophone.  Sur certaines pistes de danse ou dans certains titres de Salsa ou de Merengue, vous serez surpris d’entendre un mélange d’anglais et d’espagnol. Voici un livre qui va vous aider à mieux cerner la Salsa et ce monde qui l’entoure. Très instructif!

C’est une des caractéristiques frappantes de l’espagnol: une étonnante capacité à phagocyter ou à assimiler les autres langues pour finalement les intégrer.

Je vous conseille le blog/site d’ Ed Morales, journaliste baignant dans ce monde spanglish qu’il décrit, dissèque et étudie depuis de nombreuses années. Le tout avec humour! Et ces conclusions ou remarques sont toujours opportunes et constructives. De plus, Morales a eu l’excellente idée de nous expliquer ce concept dans un livre à portée de toutes et de tous: Living in Spanglish: The Search for Latino Identity in America. Traduit en français, ça donne quelque chose dans le genre Vivre en Spanglish: à la recherche de l’identité des Latinos aux Etats-Unis.  En effet dans un pays comme les Etats-Unis, de nombreuses personnes ont des difficultés énormes à définir leur appartenance à tel ou tel groupe ethnique. Et ceci est d’autant plus d’actualité pour les Latinos vivant aux Etats-Unis étant de plus en plus nombreux et visibles dans un paysage politique, économique et culturel en permanente mutation.

Mais au fait, qui sont ces Latinos ? Le dernier recensement datant de 2000, montre que la population hispanique s’identifie comme biraciale, voire triraciale ! Contrairement au monde stéréotypé de Hollywood, le monde Latino est loin d’être homogène. Les cubains de Miami, les Portoricains de New York, le Mexicains de Los Angeles ont tous une langue commune mais diffèrent les uns des autres en de nombreux points.

LIVING IN SPANGLISHDans son introduction, Morales raconte «Ils ne se ressemblent pas. La première différence est celle qui sépare les immigrants de la première generation et les cityoyens américains; la deuxième différence concerne les Latinos aux origines plus caribéennes, influencés par la culture africaine, mexicaine, des indigènes de l’Amérique Centrale et le Latinos sud-américains, dont les sociétés se rapprochent plus des colonies européennes».

Néanmoins, avec la montée en puissance de superstars comme Jennifer Lopez, Marc Anthony, Ricky Martin et bien d’autres, la culture Latino est devenue partie intégrante de la culture pop. Mais qu’est-ce donc exactement la culture Latino ?

Morales, qui est poète, romancier et journaliste, tente courageusement de nous donner une ébauche de solution crédible.  Evitant volontairement les termes «hispanique» et «Latino» car considérés comme problématiques, Morales préfère utiliser le terme «Spanglish». Il élargit cependant la définition au delà du langage pour désigner une identité à la fois multiraciale et multiculturelle.

« Spanglish est le langage de tous les jours, mais c’est aussi ce que nous Latinos sommes, comment nous agissons et comment nous appréhendons le monde », écrit Morales .  »C’est également une façon d’éviter la nature sectaire des étiquettes qu’on nous colle, décrivant nos conditions de vie, telles que Nuyorican, Chicano, Cuban American, Dominicanyork. »
Selon Morales, la culture Latino préfigure le devenir des Etats-Unis: une société hybride dans laquelle il devient de plus en plus hardu de classer et de catégoriser les personnes.

________________________________________________

Ed Morales, Site Officiel, Cliquez ici

________________________________________________

 »Living in Spanglish » est une invitation informelle à ceux qui désirent de metre fin à une interminable débat noir/blanc. Morales écrit « il a toujours été facile de considérer les races en ces termes, des termes diamétralement opposés. Mais nous sommes dans une nouvelle période historique des Etats-Unis. C’est une période dans laquelles les nuances de brun, jaune et rouge sont importantes, si pas plus importantes, que le noir et le blanc.»

Morales nous emmène en voyage comprenant la musique, le cinéma et la littérature, en soulignant comment les Latinos ont travaillé dur pour raconter leurs expériences.
Il présente un éclairage neuf sur le Nuyorican Poets Cafe, un centre culturel dans l’East Village qui fut considérée comme épicentre de la culture Spanglish, un endroit pour célébrer l’identité transnationale. Selon Morales, le café a lancé un mouvement qui «commença à accepter l’idée des Latinos en tant que métaphore pour le multiculturalisme. »

Dans le domaine musical, la Salsa, devenue une star des pistes de danse, est l’exemple même du phénomène Spanglish. Willie Colon, le grand musicien Nuyorican qui connut ses premiers succès dans le South Bronx à la fin des années 60, contribua largement à la naissance de celle-cil en utilisant la richesse culturelle du «melting-pot» latino newyorkais. Comme le raconte Morales, « il a mélangé les sonorités, mêlant le merengue de la République Dominicaine avec la Bomba de Puerto Rico transformant le tout en un Guaguanco (Cuba) très particulier. » Pour rappel, Willie Colon  a toujours été impliqué d’une façon ou d’une autre dans la politique newyorkaise: il a récemment été candidat au poste de onbudsman de la ville de New York et joue un rôle très actif mais discret dans les éléctions présidentielles américaines de 2008.

Le livre souffre cependant de quelques faiblesses. Morales répète parfois certains points ou faits. Et en voulant étudier le phénomène Latino à la loupe, Morales s’égare parfois du thème central.

Il parvient néanmoins, dans un livre assez court, à couvrir un nombre extraordinaire de sujets et de thèmes. Le livre est toutefois fascinant et Morales nous démontre qu’il est un vrai intellectuel. Ce livre arrive à point nommé. Les Etats-Unis font face à des communautés au future incertain tandis que l’influence des Latinos ne cesse de grandir.

« Les Latinos donnent à l’Amérique l’opportunité de voir au-delà des politiques identitaires », nous dit Morales. Le style culturel Latino a le potentiel de libérer tout le monde de l’obligation de trouver sa propre identité.

Si vous voulez comprendre un peu de la musique latine, et la Salsa en particulier, je vous conseille chaudement de passer un peu de temps sur son site.  Vous apprendrez beaucoup!

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enregistrer votre adresse mail pour recevoir une notification lors de la publication de nouveaux billets.

Rejoignez 26 autres abonnés

RSS DON’T BELIEVE THE HYPE

  • Les amateurs de vinyles privilégient l’occasion, les plus jeunes achètent du neuf
    58 % des acheteurs de vinyles jettent leur dévolu sur le marché de l’occasion, qui passe sous les radars de l’industrie musicale. C’est ce que révèle une enquête américaine, qui enseigne que les plus jeunes représentent le plus gros contingent d’acheteurs de vinyles neufs. L’amateur de vinyle passe souvent pour un audiophile accro à la […] The post Les amate […]
  • Dubset, premier agrégateur de remixes, déboule dans le jeu de quilles de la musique en ligne
    Forte d’une technologie qui lui permet d’identifier les extraits de musique utilisées dans les remixes postés par des DJ sur sa plateforme, la compagnie américaine Dubset Media les soumet à un clearing automatisé des droits, avant de les distribuer, en tant qu’agrégateur, auprès des services de musique en ligne. Apple Music et Spotify ont déjà signé. Les […] […]
  • Nouveau format d’écoute et de prescription, la playlist redonne vie aux catalogues
    La playlist s’impose peu à peu comme nouveau format d’écoute et de prescription, et contribue à donner une seconde vie à des fonds de catalogue de musique pléthoriques, qui se sont avérés bien plus résistants à la crise du disque que les nouveautés. Les maisons de disques l’ont bien compris, qui disposent parfois de leur […] The post Nouveau format d’écoute […]

RSS LE SOIR CULTURE

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS TOUT SUR LE TANGO

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS ECHOES OF CONCRETE EN DIRECT DE NEW YORK

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS ARTE TV MUSIC

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS CONCERT EDDIE PALMIERI

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS BOLLYWOOD MUSIC

  • Shankar Jaikishan: Aaj Ki Taza Khabar (1973) / Dhoop Chhaon (1977)
    Considering the soundtrack's relative obscurity (I believe this EP was the only release afforded), Shankar Jaikishan's 'Aaj Ki Taza Khabar' [review] is suprisingly good. 'Khilta Hua Shabab Hai' has a joyful 1950s vibe; 'Raat Hai Bhat Hai' sounds somewhat similar to the composing duo's famous rock 'n' rol […]

RSS LITTERATURE POLAR

  • Rabelais de 'Un petit noir'
    Qui suis-je ? Comme tous, le dernier à le savoir mais assurément un passionné de bouquins (plus spécifiquement de romans noirs), qui après beaucoup de détours dans la société du travail s'attelle à vivre d'une de ses passions. Redevenir humain, sociable,...
  • Ashentie présente Le silence de la pluie, de Luiz Alfredo Garcia-Roza
    Pour la clôture du défi littérature policière sur les cinq continents, j'ai choisi de lire ce roman pour le continent américain. Le silence de la pluie, de Luiz Alfredo Garcia-Roza Actes Sud, Babel noir, 2004, 304 pages,ISBN 978-2-7427-4939-3 Traduit...
  • Ashentie présente L'homme inquiet, de Henning Mankell
    L'homme inquiet, de Henning Mankell La dernière enquête de Wallander Seuil Policiers, 2010 Traduit du suédois par Anna Gibson Quatrième de couverture : « Grand-père d'une petite Klara, Wallander a réalisé ses rêves : vivre à la campagne avec son chien....

RSS FESTIVALS EN BELGIQUE

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS LINASJAZZ RADIO JAZZ

  • 現金化と景表法
    景表法って知ってますか? 正式な名称は、不当景品類及び不当表示防止法。 商品に不当な景品や表示を行う事で、消費 […]
  • クレジットカードの普及率と現金化の種類
    クレジットカードの普及率は1人に約3枚ほど発行されている数量になるそうです。 これは思ったより多いと感じるのは […]
  • 最終的には高金利になる
    ショッピング枠現金化における問題点として良く挙げられるのが、高金利の貸付と同義になってしまうということがありま […]

RSS ONDA CAROLINA

  • Shredding in the Desert: Tinariwen @ Cats Cradle 3.20.14
    "Welcome to the desert," said Tinariwen's Abdallah Ag Alhousseyni, the singer in palest blue robes who orchestrated our clapping with his elegant gestures and spacious dance moves. The Carrboro, North Carolina audience swarmed in unison as if to say, "Yes please. Take me to your campfire."Frontman and founder Ibrahim Ag Alhabib, he o […]
  • The Great Peace: KAIRABA releases 2nd CD at Cats Cradle, 3/14
    Diali Cissokho & Kaira Ba had the audience it deserved Friday night:  a Cradle full of people who know the band, and passionately share in its music. This CD release party for its eponymous second CD, which translates “Kaira Ba” as The Great Peace, turned out more of a euphoric frenzy. Fully in command, the 6-piece plus special guests enjoyed the richly […]
  • The Brand New Life Plays Durty Durham
    The Brand New Life headlined Friday (5/3) at Durty Durham's Pinhook fundraiser. (For supporting band The Black Experience, see yesterday's blog post.)The Brand New Life at The PinhookGreensboro is some kind of strange rhythm nexus, attracting more than your average share of griots, drum classes, and African and Brazilian percussion specialists. In […]

RSS PASTE MAGAZINE

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS LE MONDE CULTURE

%d blogueurs aiment cette page :